LES GAMMES RELATIVES

LES GAMMES RELATIVES

Vous avez déjà entendu parler des fameuses gammes relatives mais sans savoir exactement à quoi elles correspondaient, comment les trouver et quelles sont leur utilité ?

Et bien c’est le moment d’éclaircir toutes ces questions !

Dans notre monde musical et plus particulièrement dans le système tonal, sachez que toute gamme majeure possède sa gamme relative mineure et bien sûr vice et versa, toute gamme mineure possède sa gamme relative majeure.

Quelque rappel concernant ces gammes relatives :

  • Deux gammes sont dîtes relatives lorsque l’une est majeure et l’autre est mineure.
    J’insiste bien sur ce point, il est vraiment très important de le savoir ! 
  • La gamme qui sera en majeure aura une ambiance un peu plus festive, joyeuse et eclairée contrairement à celle qui sera en mineure avec une ambiance plus triste, mélancolique et sombre.
  •  Les gammes relatives ont toutes les deux la même armure, c’est-à-dire, le même nombre d’altérations à côté de la clé de Sol et la clé de Fa. Mais par contre elles n’auront pas la même Tonique, la même première note de départ.

La gamme relative mineure

Pour concrétiser cette explication, prenons un exemple en Fa majeur. Sachez que dans cette gamme il y a un Sib. Chaque note d’une gamme , à part le fait qu’elle porte un nom différent, se détermine également en degré que l’on va écrire en chiffre romain.

Fa      Sol       La       Sib       Do        Ré        Mi       Fa
I         II          III         IV         V          VI        VII        (I)

Cherchons maintenant sa gamme relative mineure.

Il y a pour moi 2 méthodes pour trouver une gamme relative mineure.

1. La première consistera à chercher son VIème (6ème) degré.

Ré mineur sera donc la gamme relative de Fa majeur qui possède également un Sib à l’armure.
Vous entendez donc qu’entre ces 2 gammes, l’une majeure = Fa et l’autre mineure = Ré, il y a des couleurs totalement différentes.

Et voilà, c’est tout simple vous venez de déterminer une gamme relative mineure!

2. Maintenant je vais vous montrer une deuxième méthode pour trouver une gamme relative mineure facile et rapide à appliquer.

A partir de la note fa (qui je le rappelle est notre gamme principale), vous allez tout simplement descendre d’une Tierce mineure ou de 3 demi-tons. J’aime bien la notion de « 3 demis-tons » , surtout si on n’est pas très à l’aise avec les intervalles.

Voila donc les 2 méthodes qui vous permettront de trouver une gamme relative mineure très facilement. J’avoue que la deuxième est ma préférée.

La gamme relative majeure

Cherchons maintenant, en fonction d’une gamme principale mineure, à en trouver sa relative majeure.

Prenons un exemple en mi mineur. Il faut savoir que cette gamme possède un Fa# à l’armure.

Trouvons maintenant la gamme relative majeure qui elle aussi est constituée d’1 Fa# à l’armure et qui aura une ambiance plus joyeuse.

La règle est très simple, en partant de la note mi je vais cette fois-ci monter de 3 demi- tons.

Sol est donc la gamme relative majeure de mi mineur.

Récapitulatif

A part le fait d’aller chercher une sixte pour trouver une gamme relative mineure et qui était notre première méthode, personnellement je préfère penser à l’histoire de la tierce mineure ou plutôt des 3 demi-tons plus précisément, comme ça j’ai exactement le même rapport pour les 2 recherches.

Dans l’une je dois :

  • descendre de 3 demi-tons pour connaître la relative mineure et dans l’autre
  • monter de 3 demi-tons pour connaître la relative majeure.

Je garde en mémoire ce même intervalle de note.

Et maintenant vous allez me demander :« Mais à quoi me sert le fait de connaître cette règle des gammes relatives ? »

Et bien sachez que ce procédé est très souvent utilisé lorsque vous lisez et travaillez des partitions, voir même si vous composez et qu’il vous permet de moduler dans d’autres gammes en ayant comme je l’ai dis au début des atmosphères et des couleurs différentes sans trop se soucier des potentielles nouvelles altérations à l’armure.

Se sera donc beaucoup plus facile de les utiliser dans vos compositions ou de les voir écrite sur les partitions, vous permettant d’être plus tranquille et serein dans ces histoires de modulations.

J’espère que ce nouvel article vous aura été bénéfique à mieux comprendre les gammes relatives.

N’hésitez pas à m’en faire des commentaires, je suis ravie de vous lire !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier