La substitution tritonique

Dans le jazz pour enrichir et étoffer un peu plus nos grilles d’accords, nous utilisons les Substitutions Tritoniques.
Je vous explique qui sont-elles et comment les construire !

Dans la Substitution Tritonique nous avons le mot « tritonique » ou « triton » qui veut dire 3 tons. C’est-à-dire, que nous allons choisir un accord en particulier et plus précisément le 5ème degré d’une gamme (V = appelé accord de Dominante), en le remplaçant ou le substituant par un nouvel accord situé 3 tons plus haut.

Prenons l’exemple d’une suite d’accord très souvent utilisé dans le jazz, qui est la Cadence du II/V/I ou également appelé la cadence complète et dont le 5ème degré sera remplacé par sa substitution tritonique.

Avec cette nouveauté, vous constaterez combien l’ambiance et la couleur va véritablement changer et enrichir notre suite d’accord du II/V/I.

Prenons un exemple avec la gamme de Fa majeur qui possède 1 bémol ( le sib).

Fa-Sol-La-Sib-Do-Ré-Mi-Fa

* Si vous avez de petits doutes sur la construction d’une gamme majeure, je vous invite tout simplement à vous reporter à l’article que j’ai déjà écrit sur ce sujet et ou j’y détaille absolument toute la construction.

En fonction de cette gamme de Fa majeur, nous allons extraire les 3 accords qui nous intéresse. Le II , le V et le I er degré.

  • Le II ème degré correspond à l’accord Gm7 (Solm7)
    Sol-Sib-Ré-Fa
  • Le V ème degré correspond à l’accord C7 (Do7)
    Do-Mi-sol-Sib
  • Le I er degré correspond à l’accord FM7 (FaM7)
    Fa-La-Do-Mi

Afin de jouer et d’enchainer plus facilement sur le piano ces 3 accords, nous allons utiliser des positions particulières.

Gm7 sera joué à l’état fondamental ==> sol-sib-ré-fa
C7 sera joué au 2ème renversement ==> sol-sib-do-mi
FM7 sera joué à l’état fondamental ==> Fa-la-do-mi

 

* Vous remarquerez qu’entre les accords il y a à chaque fois 2 notes communes.
C’est une caractéristique que vous rencontrerez systématiquement dans cette cadence du II V I. D’où l’interêt d’utiliser ces positions afin de bouger le moins possible votre main et d’en apprécier leur enchainement.

Personnellement lorsque je joue cette suite d’accords avec la main droite, j’utilise les doigtés :
1 -2 -3 -5 (pouce/index/majeur/petit doigt)

Comme je l’ai dis tout à l’heure, c’est sur l’accord du Vème degré que va s’opérer le changement. Puisque nous allons le remplacer par sa substitution tritonique.

C7 est le Vème degré. Je joue la tonique Do et je vais la monter de 3 tons. Nous aurons donc une nouvelle note, une nouvelle tonique, un nouvel accord qui sera Fa# (ou solb) et lui aussi avec une 7ème mineure ==> F# 7 (ou Gb7).

do–ré = 1ton ==> ré–mi = 1ton ==> mi–fa# =1ton
Do + 3 tons = FA# ou solb

 

c’est un accord qui se construit avec les notes :

F#7 = fa# -la# -do# -mi

Nous pouvons aussi l’écrire Gb7 = Solb -sib -réb -fab

En les jouant sur le piano vous vous rendrez compte que ce sont exactement les mêmes notes. C’est ce que l’on appelle des notes enharmoniques ( même son mais pas le même nom de note).

De ce fait, certains d’entre vous préfèreront le lire F#7 et d’autre Gb7. A vous de choisir ?

Personnellement, je vais opter pour le Gb7.

Voyons maintenant ce que donne notre cadence du II V I avec
notre nouvel accord.

    • Gm7 sera joué à l’état fondamental ==> sol-sib-ré-fa
    • Gb7 sera joué à l’état fondamental ==> solb-sib-réb-fab
    • FM7 sera joué à l’état fondamental ==> fa-la-do-mi

* Remarquez au passage qu’en jouant la note fondamentale à la main gauche de chacun des accords, vous avez une très belle descente chromatique ( demi ton sur demi ton ).

Et voilà, vous venez de découvrir ce qu’est la substitution tritonique et comment la jouer rapidement sur votre piano.

Je vous invite maintenant si vous avez envie de vous amuser avec cette substitution et si vous commencez à composer vos propres grilles d’accords, à repérer où se situe chaque Vème degré et de le remplacer par sa substitution tritonique pour voir si cela peut apporter une certaine fraîcheur à votre composition.

Au même titre que sur des partitions ou la grille d’accords de vos morceaux préférés, essayez de repérer ou se situe certaines cadences, notamment avec :

  • la cadence parfaite ( V I )
  • la cadence complète ( II V I )
  • la cadence de l’Anatole (I VI II V I)

d’analyser cette suite d’accords et de voir s’il n’y a pas une substitution tritonique qui s’y cache !

J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre l’utilisation des substitutions tritoniques et qu’il vous a donné l’envie de les jouer sur votre instrument!

Cet article a 1 commentaire

  1. C’est formidable toutes les ressources que renferme internet. Je suis ravi d’avoir trouvé votre site Internet, au plaisir de lire d’autres articles de vous.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier